Contexte actuel de l'eau 

Au 6 février 2021 (clôture de la concertation), nous n'avons aucune certitude sur :

- l'origine de l'eau potable nécessaire à l'exploitation de REC Solar,

- l'impact des éffluents sur la Sarre.

contexte eau.PNG
contexte eau 1.PNG

Questions :

L'accueil de l'usine de production REC Solar engendra des nouveaux besoins en eau pour la collectivité les portant à environ 4.128.000 m3/an. En tenant compte de la consommation actuelle de 1.528.000 m3/an. Comment la CASC compte t-elle résoudre cette nouvelle situation ?

Est-ce que REC Solar a réellement besoin de l'eau potable en provenance d'une source naturelle pour assurer son process de fabrication ?

A la date de clôture de la réunion publique, la CASC n'était pas en mesure de présenter son process de fourniture de l'eau à REC Solar. Quand pourrons nous connaitre le process définitif d'approvisionnement en eau de REC Solar ?

Est ce que la CASC pourra toujours garantir à ses concitoyens la fourniture en eau à partir de la source de Wittring, et ce dans les mêmes proportions, 90% à partir de Wittring et 10% à partir de la Sarre ?

Le nouveau volume d'eau nécessaire au projet REC Solar va t-il entrainer l'implantation de nouvelle installation de pompage et de traitement ?

Le nouveau volume d'eau nécessaire au projet REC Solar va t-il entrainer la modification des installations de pompage et de traitement déjà existante ?

Les impacts financiers sur la prise en compte des nouvelles installations de traitement de l'eau ont-ils été évalués ?

Qui supportera la charge financière des nouveaux investissements liée à la gestion de l'eau pour REC Solar ?

Quand la CASC sera t-elle en mesure de garantir la fourniture de 2.600.000 m3/an à REC Solar, sachant que REC Solar compte démarrer son usine en juin 2022 ?

Dans l'éventualité ou l'approvisionnement de l'eau serait uniquement en provenance de la Sarre, sera t-il nécessaire d'installer des stations de relevage ?

Quel serait l'impact environnemental suite à l'installation de station de relevage ? Ou serait-elle installée ? A Willerwald ?

En cas de prélèvement sur la source de WITTRING, existe t-il un risque d'asséchement de la nappe phréatique à plus ou moins long terme, compte tenu de la forte demande de REC Solar ? 

En cas de d'utilisation de la source de WITTRING, existe t-il un risque de catastrophe naturelle suite à une surexploitation de celle-ci (perturbation de l'environnement naturelle) ? 

Est-ce que REC Solar va demander des pénalités financières dans le cas ou la CASC ne serait pas en mesure de fournir l'eau nécessaire à sa production journalière ?

Compte tenu des enjeux financiers et de l'importance de l'usine REC Solar, existe t-il un système de secours permettant de garantir de l'eau à REC Solar 24h/24h et 7j/7j ?

En cas de problèmes d'approvisionnements d'eau est-ce que REC Solar sera prioritaire sur l'usage de l'eau par rapport aux populations locales ?

Doit-on s'attendre à une diminution du niveau de qualité de l'eau pour les populations locales ?

La Sarre coulant en Allemagne, est-ce que les autorités administratives allemandes (gestion de l'eau, ..) ont été concertées sur ce projet et sur les impacts potentiels (pompage, pollution) ?

Compte tenu des nouveaux besoins en eau, est-ce qu'il est prévu une étude d'impact pour tenir compte de cette nouvelle situation ?

L'eau de la SARRE est de qualité médiocre, avec les rejets engendrés par REC Solar doit-on s'attendre à une réduction de la qualité de l'eau de la SARRE ? En tout état de cause, celle-ci ne va pas s'améliorer.

Il est prévu d'évacuer les eaux usées de REC Solar vers la Sarre via la mise en oeuvre d'un écoulement d'environ 4,4 Kms, qui sera implanté le long de la voie de chemin de fer existante. Est-ce que la mise en oeuvre de cet ouvrage contribuera à la destruction de toute la flore (arbres et haies) et faune se trouvant sur ce tracé ? Les arbres et haies assurent une protection visuelle pour les riverains de Willerwald, cet ouvrage va t-il supprimer définitivement cette protection naturelle ?

Faut-il s'attendre à une augmentation du prix de l'eau compte tenu de l'ampleur de ce nouveau projet ? 

Au final, les 2.600.000 m3/an seront-ils prélevés dans la Sarre ?